Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 20:55

III - le 29 avril.

devant l’émotion tenue collectée

comme dans un passé de rêves

gisent des questions sans odeur ni sons

des sentiments ténus d’avant l’innocence

lorsque tout semblait possible certain

cette sérénité d’un âge d’or

empli de toutes les innocences

c’est alors que surgit la question du doute

qui n’offre qu’un seul lendemain

quand l’impossible devient possible

avec son lot de misères communes

et de questions sans lendemain ni réponse aucune

qui est l’auteur du crime clament

les chaînes de télé en boucle

avec pour seul spectacle un tronc

d’arbre et un feu rouge qui clignote

obsédant à l’orange au-dessus d’une bâche noire

étendue sur le sol une bâche noire qui recouvre

partiellement les pieds d’un corps couvert sur la tête

couché à terre pudique de ses os sang liquides

noirâtres qui tachent le bitume uniformément

souillé dans une peinture à la Pollock ou Simon Hantaï

le sang absorbé au fil des heures lentes par le sable

la terre et le ciment de la nuit comme écrasé sans un

regard pour témoin un corps couché à l’aube du jour

qui s’éteint doucement avec pour seul avenir certain

une journée suivante de 24 heures à s’interroger

sur l’ignorance des hommes laissés sur le chemin

ce corps n’a qu’une chaussure

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article

commentaires

Qui Je Suis.

  • : Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • : Ce blog est un lieu de partage, de découvertes. Chaque jour, un poème pour la nuit sera donné à la lecture, à la réflexion. Un espace Manuscrits publiés et non publiés sera mis en ligne. Une place importante sera donnée à la réflexion théorique poétique.
  • Contact

Recherche

Pages