Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 10:52

IV - le 29 avril.

aux prénoms du lendemain l’oubli offre

à la plupart le regard fixe éteint quand

les yeux bougent après s’être ouverts

sur le dernier instant comme soudain réveillés

et voient en plusieurs dimensions comme s’

ils avaient perdu les fruits offerts de couleurs vives

intenses mais qui voit la fureur de ce monde d’hier

qui retient les voix les gestes et les slogans

qui se lisent à livre ouvert comme peuvent se lire

sur les rivages des rues les embellies de n’importe

quel destin la vague du passé tu s’est brisée

sur les écueils de la nuit qui tombe amusée

se moque des patientes prières psalmodies sucrées

ces incantations noires et prunes de l’angoisse

la seule véritable mise en demeure ce qui ne

peut s’appréhender ni se comprendre

une seule vierge en sacrifice pourrait reconstruire

l’instant déclaré des futures ruines de la cité

en hommage au désespoir devant qui se prosterner

avec la peur du noir du précipice qui s’offre

ultime légitimité des monstres d’Orient

au second chapitre du deuxième jour ce furent trois

corps trois je dis bien trois découverts à équidistance

dépecés décapités vidés de leurs substances

comme aspirés quand on vide une volaille éteinte

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article

commentaires

Qui Je Suis.

  • : Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • : Ce blog est un lieu de partage, de découvertes. Chaque jour, un poème pour la nuit sera donné à la lecture, à la réflexion. Un espace Manuscrits publiés et non publiés sera mis en ligne. Une place importante sera donnée à la réflexion théorique poétique.
  • Contact

Recherche

Pages