Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 09:42

VIII - le 19 mai.

alors de Lovecraft à Michel Houellebecq peuvent bien se secouer les puces

l’horrible nouvelle se dresse à la frontière des paliers de décompression

fermer respirer espérer renaître que ressentez-vous à un pas de votre mort

et quelle couleur ont les yeux qui vous voient partir les mains nues le

cœur vide et la honte apparue au sommet des sourcils qui sont les croque-

morts de la pensée qui ne fleurit plus ainsi l’enfer s’est dévoilé plus puissant

que les journées les plus noires du siècle passé un siècle de mort et de sang

aux cris qui hantent encore les vallées les plaines les rives des usines mais qui

veut voir entendre les racines du mal poser la question c’est y répondre et

lointaines sont les phrases formulées officielles faux-cul et pourtant si éloignées

de la réalité des hommes

donc la nuit s’est livrée avec son cortège de morts et de sang il a fallu plusieurs

jours pour les identifier et la société qui à l’origine avait pour vocation d’organiser

le suicide collectif avec pour président Monsieur Jean-Claude s’est transformée

rapidement en société en actions cotée en bourse les cours explosent dit-on à la

City de Londres or il est rare qu’en notre pays l’on sache faire des affaires

fructueuses le cours de la mort est au plus haut et les profits promettent

d’étonnantes plus-values stocks options et jetons de présence fort avantageux pour

les membres du CA ils se battent tous désormais pour en faire partie même un

éminent ecclésiastique aurait postulé si le printemps et l’été furent sordides

une hirondelle ne fait pas le printemps et voici le peuple les gens comme ensorcelés

devant ces événements inexpliqués pour reprendre la phraséologie officielle

l’automne entraîne une forte dégradation du ressenti et ne parle pas de l’hiver

qui voit se réduire le jour à la portion congrue d’une tête d’Amazonien cuite bouillie

après la déroute et si le nombre des meurtres obscurs diminue fortement à la fin de l’été

il n’empêche que l’on affirme que les mois qui suivent ont connu une étrange équation

leur localisation fut multipliée par trois au-delà même du boulevard périphérique mais

le nombre de tués a diminué à quelques sujets massacrés atrophiés bousillés sans que

personne ne songe à formuler une hypothèse plus crédible que celle qui est proposée

sauf à retenir l’idée que la police ne faisait pas ou mal son travail bien qu’on eut révoqué

le Préfet et la direction du quai des Orfèvres qui en la matière devait en savoir un peu plus

long que le message d’un aujourd’hui aseptisé qui frôle le néant

l’hiver venu la nuit tombe en plein jour le décalage horaire calqué sur celui de Berlin il y a soixante-

dix ans n’aide pas aux flux des activités citadines les bureaux ferment plus tôt

que d’habitude sous la pression d’organisations amicales les ministères restent porte

close dès 16 heures trente minutes mêmes les hôpitaux couvents auberges

restaurants écoles publiques et privées crèches synagogues grande Mosquée ferment

leurs portes au public celui-ci recevant l’ordre d’aller se faire pendre ailleurs

je tiens à particulièrement signaler qu’il en est de même des mairies des commissariats

de police même si une ex candidate à la fonction suprême émit l’idée simple et de bon

aloi d’imposer l’obligation de raccompagner à son domicile tout fonctionnaire qui verrait

son service prolongé après la tombée de la nuit alors se posa tout naturellement la question

de savoir qui mais oui qui raccompagnerait les accompagnateurs

c’est à ce moment précis que les électeurs ont compris que les questions

les plus élémentaires ne peuvent désormais obtenir de réponse ferme ou sommaire

conscients de l’absence de décision cohérente intelligente d’évidence et c’est alors

qu’ils comprirent qu’ils étaient bel et bien foutus

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article

commentaires

Qui Je Suis.

  • : Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • : Ce blog est un lieu de partage, de découvertes. Chaque jour, un poème pour la nuit sera donné à la lecture, à la réflexion. Un espace Manuscrits publiés et non publiés sera mis en ligne. Une place importante sera donnée à la réflexion théorique poétique.
  • Contact

Recherche

Pages