Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 21:36

épilogue

avec tant d’indices il est grand temps

de se préparer à quitter la scène

du crime

les indices donnés jour après nuit

collationnés répertoriés en une liste

à la Prévert dont un écrivaillon

affirmait il y a quelques années

le qualifier de poète le plus con

à la ronde du siècle

le plus con n’est pas celui qu’on croit

et on peut parfois regretter

que la mort des mots fasse

si peu attention à la vérité

je ne me moque pas

ni n’accuse sans procès d’intention

ni pièces à conviction

et cela ne m’amuse guère

de confier à tire larigot

sauf à regretter que l’autodestruction

malsaine malfaisante qui bride

et tue à petit feu le temps

qui passe et ses saisons de circonstance

alors qu’il suffirait de peu de choses

pour s’élever et rejoindre l’Eden

ici-bas sur terre quant aux cieux

nous ne sommes guère pressés

de les soulever de la paume

et l’homme petit au regard

de l’univers devient ce petit homme

enfant qui apprend à ses dépends

les liaisons délibérées

entre ce que nous sommes

et pourrions devenir

sans tomber dans le ridicule

du paraître des monstres

si la volonté s’affirmait en tous lieux

et moments actualisés pour rejoindre

la seule personnalité enfantée

du commencement à la fin

en résumé

le pouvoir s’est exilé de crainte

de subir des colères légitimes

de dieu du pape des hommes

ou pire de ses électeurs naïfs

impuissants qui n’ont su que déléguer

leur minuscule pouvoir

pour une si grande trahison

alors que les nuits apportent

leurs cortèges de morts neufs

quand le périmètre délimité de recherches

de preuves d’enquête et d’indices

qui ont pu orienter les diverses directions

de l’enquête qui ont été données dirigées puis

enfin retirées un nombre de fois incalculable

qu’on ne sait désormais plus qui fait quoi

et quand ni surtout qui détient la seule

et vraie responsabilité aujourd’hui dissoute

dans un néant proche de l’infini

qui décide

qui dirige

qui donne le cap

à une nation

qui en a

perdu jusqu’ici

son

nom

FIN

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article

commentaires

Qui Je Suis.

  • : Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • : Ce blog est un lieu de partage, de découvertes. Chaque jour, un poème pour la nuit sera donné à la lecture, à la réflexion. Un espace Manuscrits publiés et non publiés sera mis en ligne. Une place importante sera donnée à la réflexion théorique poétique.
  • Contact

Recherche

Pages