Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 20:18

 

Le piano frise l’orage

Et les nuages ce jour-là disparus

Appellent le soleil et la lune

Nulle messe nul orage

Ne franchira

La vallée

Des cœurs fracassés

Et le vide se comble

De présences inutiles

Là la marque s’est figée

Et nulle croix nul naufrage

Ne vient marquer

La place qui nous échoit

 

Les années sont lasses

Bien avant nous

Qui ne faisons que dresser

L’ultime obstacle

La route guide nos pas et

Le pont relie toujours

Deux rives étroites

Au regard de l’univers

 

Le pont relie cet univers

Pour combler

Ce vide

Que rien ne peut combler

 

Février 2011

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article

commentaires

Qui Je Suis.

  • : Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • : Ce blog est un lieu de partage, de découvertes. Chaque jour, un poème pour la nuit sera donné à la lecture, à la réflexion. Un espace Manuscrits publiés et non publiés sera mis en ligne. Une place importante sera donnée à la réflexion théorique poétique.
  • Contact

Recherche

Pages