Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 19:06

 

les deux fleuves pourraient absorber

le néant des brumes froides

et chaque pas rebondit sur un pavé luisant

 

dans chaque direction

une ville fermée

comme un animal en cage

 

un village arrimé

au ponton du rivage

submergé à l’aune de tous les naufrages

 

le silence désormais emplit

de sales murs brisés

un seul écho d’hôpital

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article

commentaires

Qui Je Suis.

  • : Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • : Ce blog est un lieu de partage, de découvertes. Chaque jour, un poème pour la nuit sera donné à la lecture, à la réflexion. Un espace Manuscrits publiés et non publiés sera mis en ligne. Une place importante sera donnée à la réflexion théorique poétique.
  • Contact

Recherche

Pages