Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 20:49

Mes mains écrivent dans l’espace

Entre les secondes et les mots

Les mots longs les mots durs

Se collent au chevet de ma peau

Car je suis seul à les dire

Sans déranger personne car

Les amantes se lassent des poètes

Au bout de quelques temps

Les soirées sont courtes

Et les nuits appellent

La danse des convoitises

Leurs années passent si vite

Elles le savent qu’il faut bien perdre patience

Et déplacer les montagnes

Pour vivre un peu sans le désarroi

Du commun des mortels

Et le dégoût de soi

Cette philosophie n’est ni pire ni meilleure

Que la mienne

Et je ne juge pas

Mais et il y a un mais

Ce que mes mains ont écrit

Personne je dis bien personne

Aucun des pouvoirs néfastes

Dont je tairai le nom

Qui nous pourrissent la vie

Ne pourra prendre voler ces milles esquisses

Je les attacherai aux feuilles

Enveloppées de nuages

Et elles seront libres

Ce que je ne suis pas

 

Le premiere couleur quand on vient au monde est le rouge a été publié aux éditions Le bruit des autres, mars 2011, 89 p., 12 euros (ISBN 978-2-35652-062-3)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article

commentaires

Qui Je Suis.

  • : Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • : Ce blog est un lieu de partage, de découvertes. Chaque jour, un poème pour la nuit sera donné à la lecture, à la réflexion. Un espace Manuscrits publiés et non publiés sera mis en ligne. Une place importante sera donnée à la réflexion théorique poétique.
  • Contact

Recherche

Pages