Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 09:51

 

Nous vivons des temps d’extrême confusion

Où tout est subi

Plus rien n’est reconnaissable

Dans le regard nu de nos contemporains

Et il faut désormais tous les pirates des mots

Pour hisser la bannière des rebelles

Chaque pas de cette marche

Est une pierre déplacée dans l’édifice

D’une rancœur achevée

Une tarentelle sans fin

Qui achemine aussi le bonheur du désir

La marche forcée contre l’oubli

Et le testament du dernier poète

Le dernier homme libre

Celui qui ne dit mot consent

Dit-on

Mais celui qui écrit témoigne de l’état d’être vivant

 

Ce que je sais

Peut se deviner au hasard des insomnies

Ce que je sais repose en quelques dates fantômes

Equarries dans la mémoire des temps anciens

Les temps futurs balbutient

Des chemins sans importance

 

La première couleur quand on vient au monde est le rouge a été publié aux éditions Le bruit des autres, mars 2011, 89 p., 12 euros (ISBN 978-2-35652-062-3)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article

commentaires

Qui Je Suis.

  • : Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • : Ce blog est un lieu de partage, de découvertes. Chaque jour, un poème pour la nuit sera donné à la lecture, à la réflexion. Un espace Manuscrits publiés et non publiés sera mis en ligne. Une place importante sera donnée à la réflexion théorique poétique.
  • Contact

Recherche

Pages