Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 07:15

 

Aucun abécédaire ni aucune portée

ne se souvienne de mon émoi

devant Anton ou Marcel

passé quarante et quelques une

à rêver et à boire des paroles déjà écrites

des idées soufflées à l’oreille de mes narines

béantes souffrantes arriérées

m’imaginant plus bas que terre basse ouvrier

en prolétaire des lettres écartelées

mais le temps perdu ne se rattrape jamais

m’a-t-on dit au détour de la vie prisonnier

des sentiments de honte alors j’écris pour m’oublier

l’avenir et rappeler ce passé pour le moins encombrant

mais qui peut donc en être dérangé

mis à part une crise gastrique qui tangue

et qui rajoute du pathétique à l’autre géant

frappé du sceau de l’infamie du verbe aimer

selon toutes conjugaisons et en toutes circonstances

au nom de vers anoblis béants

aussitôt oubliés

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article

commentaires

Qui Je Suis.

  • : Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • : Ce blog est un lieu de partage, de découvertes. Chaque jour, un poème pour la nuit sera donné à la lecture, à la réflexion. Un espace Manuscrits publiés et non publiés sera mis en ligne. Une place importante sera donnée à la réflexion théorique poétique.
  • Contact

Recherche

Pages