Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 18:19

 

Il faut fermer les portes une par une

ou soulever le loquet d'une huisserie souvent close

briser les lumières d'un geste rapide et précis

qui traduit la nervosité des apparences

 

Le reflux des paroles les phrases esquissées

et celles si imprononçables car si faciles à soulever des néants

On ne devine jamais quand le jeu

repousse l'immortel

la bonté et la chasteté de sentiments vertueux disposent de lointains espaces

 

Se prononcer quant à l'issue

s'avère risqué

se prononcer trop vite

quant à l'issue

 

Ne pas s'avouer le ressort de la beauté des jours des heures

et des minutes somnolentes

Ecoute un pic-vert taper doucement au volet

 

Avouer

sans la magie des atours

dire les choses comme elles se prononcent dans l'art

d'affronter

tête bêche

s'avouer la magie des choses

 

Le passé meurt à sa place un peu plus chaque jour

à la place des justes

et les instants précieux se meuvent de leurs longs cils oranges

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article

commentaires

Qui Je Suis.

  • : Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • : Ce blog est un lieu de partage, de découvertes. Chaque jour, un poème pour la nuit sera donné à la lecture, à la réflexion. Un espace Manuscrits publiés et non publiés sera mis en ligne. Une place importante sera donnée à la réflexion théorique poétique.
  • Contact

Recherche

Pages