Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 18:45

 

Je ne suis d’accord avec personne mais je ne me complais jamais à une vérité Il paraîtrait que plus personne n’est coupable qu’il n’y aurait aucune raison pour s’énerver mais les poings se ferment à chaque bassesse télévisuelle la presse elle se meurt Où sont passés les intellectuels les philosophes ont rangés leur révolte et gèrent leur portefeuille Merveille des positions amoureuses les politiques on les oublie on les range et on en change comme une peau morte soufflée sous le doux vent du renoncement Il fait froid il fait chaud Il fait même rudement faim

 

Aucune icône ne sera épargnée

 

 

 

Le passage de l’idéologie s’est fermé comme un vieux livre pourrissant de moisissures Mais la lutte des classes elle ne s’est jamais jamais éteinte

C’est ainsi qu’on a survécu à nos blessures

 

 

 

Mais les tentations des pièges évidents sont toujours dressées pour le plus grand nombre

 

 

Où sont aujourd’hui les insoumis et quel est le contenu de leurs existences

Jusqu’où ira le contrôle des rêves

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article

commentaires

Qui Je Suis.

  • : Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • : Ce blog est un lieu de partage, de découvertes. Chaque jour, un poème pour la nuit sera donné à la lecture, à la réflexion. Un espace Manuscrits publiés et non publiés sera mis en ligne. Une place importante sera donnée à la réflexion théorique poétique.
  • Contact

Recherche

Pages