Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 17:57

 

Demain il faudra se lever

Se nourrir se reproduire œuvrer

Pour seulement pouvoir survivre

Si proche du laid des assauts médiocres

si loin de la beauté du petit jour

et du sentiment d’être libre

quand soudain un aveugle et un sourd nous rejoignent à l’office

 

 

                                   Toujours

                            l’humanité ruine son visage

                            toujours

elle tait

et se réfugie

dans la beauté

du diable

 

 

 

 

 

 

 

Depuis quand plus rien ne bouge

plus rien ne se construit

que la mémoire fatigue

alors que se meuvent plus loin

les lumières des bouges

 

 

 

 

 

 

L’apprenti jette sa clé

Qui peut aujourd’hui chercher les raisons des mots orchestrés

 

 

 

 

On apprend incidemment les causes du supplice les silences clairsemés au terme des photographies jaunies les postures la geste et les visages avec le même regard laconique c’est un peu comme si la foudre tombait par là toutes les huit jours ou que

 

 

 

 

 

Souvent quelques phrases bousculent toute une existence et déterminent de ce pas des années formant un lien de rupture entre le désir et la volonté de vivre ce qui hante l’homme sans penser au lendemain au quand dira-t-on et aux hypothèses relayées par l’air du temps

Quand quand

serons-nous réellement libres

 

 

 

 

 

 

J’ai toujours poursuivi une immensité de chimères

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article

commentaires

Qui Je Suis.

  • : Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • : Ce blog est un lieu de partage, de découvertes. Chaque jour, un poème pour la nuit sera donné à la lecture, à la réflexion. Un espace Manuscrits publiés et non publiés sera mis en ligne. Une place importante sera donnée à la réflexion théorique poétique.
  • Contact

Recherche

Pages