Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 18:06

épisode 36

 

Demain le ciel sera

beau beau beau

comme ton sourire vertical

et ton émail vermeil

ah la douceur de tes renoncules

le souffle sur ma main discrète

qui parle et dit toujours les mêmes

choses en boucle boucle

boucle le vase clos

clos clos

et remue ton popotin

là où se brisent ces vagues

fragments de mémoires disparues

quand les récifs grondent face à la tempête

ne baisse pas la tête tête tête

et rejoins l’écume de tes nuits

pour voir qui qui t’attend

tend tend

tu ne pourras plus dire

je suis mort mort mort

atteins ton point

d’équilibre et ramasse

masse masse

afin qu’enfin les mots jouent

jouent cette danse initiatique

la danse d’un frelon qui a frisé l’ennui

 

 

le 15 août 

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 13:47

épisode 35

 

 

au fil de la mémoire

réagis en suivant le train

de tes pensées suaves insoumises

élancées vers le domaine

des possibles de l’indis-

pensable rêve de vivre

incertain endormi

les rêves éveillés

qui mènent et guident

le chemin en ligne

de mire

ah qu’il fait bon de

fuir entier fuir

entièrement

chaque pas magique

élevé porté

devant derrière

l’ombre se démène

à qui donc

ressemble-t-elle

 

le 14 août

 

 

 

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 12:16

épisode 34

 

Quand on me dit allô

je me raccroche à ma météo

et pars dans le flux des trottoirs

et des marées ex aequo

calculant la distance d’avec

le premier des nuages

gris pâle au-dessus du port de Douarnenez

et je glisse

glisse

tout en langueur en tendresse

dans le bonheur de souffler

le vent de ma cigarette

pendant que femme et filles

ne me voient

devenir qui j’étais

me voir envolé

de mes propres ailes

et crier respirer

devenir soudain

cet être libéré

qui faisait alors

il y a tant de siècles

si peur

d’être aperçu

hors l’enfer de la faiblesse

 

 

le 13 août 

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 18:40

épisode 33

 

Pour enfin revenir

à ma source d’éclaircies douces

j’élève les bras et me rassemble

pour mieux à l’enfant ressembler

sans mots cachés tus dissociés

ni distance à bâtir en entier

dédié

ceux qui me guettent et me hantent

ceux qui m’ont aussi blessé

avant que je ne parte

vers d’autres vies latentes

ah le sel sur les lèvres brûlées

séché qui colorie rugissantes

celles que vous portiez

au-dessus vos seins pressés

quand nous brûlions de nos

neiges fondantes

dans le miracle du souvenir oublié

je suis de nouveau un

et me lamente

que n’ai-je de livres sacrifiés

à mes doubles en rêves et en partances

c’est bien là ma fureur de Dante

et celle honnie de Pasolini

calomnié

 

 

12 juillet

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 17:56

épisode 32

 

Au bal de la nuit

des étés sans lendemain

des routes balisées rouges

obscurcies

que peut-on voir

de nous-mêmes

et de la galaxie

au nom du libre arbitre

contre le relativisme

en franchise devant nos portes

promis à une faillite de l'âme

prêt à un exil volontaire

 d'autres frontières promises

à vivre et à naître

ou à construire

pour se transformer

en d'autres nous-mêmes

et imaginer ce destin singulier

dessiné par autrui

 

11 juillet

 

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 18:42

épisode 31

 

Devant les obscurités déclarées

je me révèle insoumis

dans le respect de ma généalogie

décomplexée face à l’insolence

de jours espérés

et des silences de mon histoire

solitaire solitude magique

sinon austère dans le rappel

des souvenirs maudits

quant à l’avenir

que reste-t-il

sinon de boulimiques

éternités

 

10 juillet

 

 

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 10:47

épisode 30 


Ce chemin derrière nous

comme un signal d’une étrange défaite

orchestrée par notre silence corrupteur

corrompu dans le cycle d’enfers recommencés

faute de vision de volonté

hilotes du présent sacrifiés

sur l’autel de la médiocrité

quand aucun avenir ne peut émerger

face au relativisme arbitraire

tout se vaut à l’affiche biaisée

de barbares frondeurs

à l’image des temps maudits

dessinés par d’autres mains

nos grands-pères de leurs tombes

nous clament l’impératif d’honneur

résistez

résistez

avant qu’il ne soit trop tard

 

9 juillet

 

 

 

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 17:30

épisode 29

 

 

Les mots s’exposent

granit au blanc du soleil

fossilisés une fois dits

aucune trace visible

mais des archives

dans une mémoire

d’éléphant sage

et si comme si

rien n’avait été

dit

juste une seule fois

perdus dans leurs limbes

d’un passé générique

une vague de sons

sans image incrustée

un brouillon misérable

d’absences instantanées

avec pour seul témoin

l’univers dans lequel

nous fûmes et sommes

un grain de sable

sans vie ni mémoire

sidéralement vide

 

8 juillet

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 17:38

épisode 28

 

 

En cherchant

le pourquoi

j’ignore le comment

sa révolution en doute

une phrase à double sens

pour refuser ce temps de désastres

et se tourner vers le printemps qui bouge

pour être à contre-courant

dans la raison du style

une saison d’envers

et contre tous

qui me colle

aux doigts

langue

et peau

ah traîtres mots

 

7 juillet

 

 

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 18:22

épisode 27

 

Quand 10 milliards et plus

d’espaces hors contrôle

se confrontent amis

depuis les temps nouveaux

de l’aube induite

deux lobes se rencontrent

en matière molle

née de rien d’une fusion

fissible pour donner

l’acte un de la création

symbole d’un audit du vrai en beau

un monde ainsi rendu universel

donné par enchantement

hors sciences langues physique ou chimie

ainsi je créé pour moi et les autres

contre les autres et moi également

comme si une main autre

poussait à la roue

dans l’unique but d’avancer

vers un sens

hors temps à peine une seconde

pour répondre aux sensations

de la beauté

quand il n’existe pas de hasard

car quand j’écris

le lecteur devient moi

et moi je deviens autre

puis je redeviens mon lecteur

un parmi d’autres

inconnus pour littéralement

me transformer

 

 

6 juillet

Repost 0
Published by Jean-M. Platier - dans Un poème pour la nuit
commenter cet article

Qui Je Suis.

  • : Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • Le blog de jean-m.platier.over-blog.com
  • : Ce blog est un lieu de partage, de découvertes. Chaque jour, un poème pour la nuit sera donné à la lecture, à la réflexion. Un espace Manuscrits publiés et non publiés sera mis en ligne. Une place importante sera donnée à la réflexion théorique poétique.
  • Contact

Recherche

Pages